Aller au contenu

Bonjour Côte-du-Sud - Vendredi 22 juin 2018

En manchettes

1- Pas de cas d'infection de la maladie de Lyme dans la région
2- Recherche d'un suspect pour vol qualifié à Lévis
3- Présence policière accrue à l'approche des longs congés des fêtes nationales
4- Des ateliers de sensibilisation à la différence dans les écoles primaires de la région de Montmagny

Et Coté Sport

5- C'est bientôt le Tournoi Trip à trois au Club de Golf Montmagny

1- Selon Mireille Gaudreau des communications du CISSS de Chaudière-Appalaches, aucun cas d’humain infecté par la maladie de Lyme n’a été signalé dans la région, ne serait-ce que des gens d’ici qui auraient été infectés lors de leur séjour ailleurs en province – maladie infectieuse transmise par les piqûres de tiques infectées. Cette dernière a toutefois précisé que la maladie de Lyme était facile à prévenir, et ce, avec des moyens simples.
En effet, la Direction de santé publique recommande ainsi aux gens de rester dans les sentiers, d’utiliser un chasse-moustiques, d’examiner leur corps après une activité extérieure et de retirer rapidement les tiques, le cas échéant. Par ailleurs, pour transmettre la maladie, la tique doit être infectée par la bactérie Borrelia burgdorferi.
Le risque d’attraper la maladie est ainsi très faible si la tique reste accrochée à la peau moins de 24 heures, mais ce risque augmente si la tique y reste accrochée plus longtemps. Il est donc important de retirer la tique de la peau le plus rapidement possible.
Il est important de préciser que la tique porteuse de la bactérie Borrelia burgdorferi se situe davantage dans le nord et l’ouest de l’Estrie, dans une grande partie de la Montérégie, dans le sud-ouest de la région de la Mauricie et du Centre-du-Québec ainsi que dans le sud-ouest de l’Outaouais. Il n’est toutefois pas impossible qu’il y en ait dans notre région, mais le risque est beaucoup plus faible.
Rappelons qu’en 2017, 329 cas humains de maladie de Lyme ont été rapportés au Québec, comparativement à 177 cas en 2016, 160 cas en 2015, 125 cas en 2014, 143 cas en 2013, 43 cas en 2012 et 32 cas en 2011.
Ainsi, depuis 2011, on note une augmentation du nombre de personnes atteintes de la maladie de Lyme au Québec et du nombre de personnes qui ont contracté la maladie de Lyme sur le territoire québécois.
En 2017, les trois quarts des cas rapportés aux autorités de santé publique de la province ont été acquis au Québec, ce qui s’expliquerait par le fait que les hivers québécois sont moins froids qu’auparavant.
L’adoucissement du climat permettrait donc aux tiques de survivre et de se développer plus facilement. Les premiers symptômes de la maladie de Lyme apparaissent généralement entre 3 et 30 jours après la piqûre d’une tique infectée.
Le symptôme le plus courant est une rougeur sur la peau. Elle apparaît à l’endroit de la piqûre, le plus fréquemment aux cuisses, aux aines, aux aisselles ou au tronc. Ce symptôme est présent dans 70 à 80 % des cas d’infection. La rougeur s’agrandit de jour en jour et s’étend rapidement pour atteindre plus de 5 centimètres et elle peut être en forme d’anneau ou de cible.
D’autres symptômes peuvent accompagner cette rougeur, notamment, fièvre, fatigue, maux de tête, raideur à la nuque et douleurs musculaires et articulaires.
Si vous avez été piqué par une tique dans certains secteurs des régions de l’Estrie, de la Montérégie ou de l’Outaouais, un traitement préventif par antibiotiques pourrait vous être prescrit dans certaines situations.
Par contre, si vous avez été piqué par une tique ailleurs au Québec, un traitement préventif par antibiotiques n’est généralement pas recommandé. Vous devez toutefois surveiller l’apparition de symptômes.

2- Le Service de police de la Ville de Lévis demande l’aide de la population afin d’identifier le suspect d’un vol qualifié survenu le 28 mai dernier au « Bar Le Jack Pot » situé au 30, rue Jacques-Naud à Lévis.
Vers 13h15, un homme cagoulé non armé, portant un chandail à capuchon gris et des gants se présente au bar et à l’intérieur, il bouscule la serveuse pour ensuite voler des coupons de validation de loteries vidéo et l’argent de la caisse.
Lors du vol, l’homme conduisait une camionnette noire de marque Dodge Ram avec de la rouille sur une aile, année 2003 à 2006. Ce véhicule est muni d’une attache remorque rouillée et les pare- chocs seraient noirs. Description :
Sexe: Masculin
Âge: 25-30 ans
Taille: 1 m 73
Poids: 78 kg
Race: Blanche
Caractéristiques : Chandail coton ouaté à capuchon gris avec petit logo plus foncé sur la poitrine. Pantalon ample de couleur pâle et espadrilles noires avec semelles blanches.
Il est à noter que le 6 mai 2018, ce suspect s’était présenté à la porte du même bar, sa tenue vestimentaire était identique au 28 mai, mais aucun vol n’a été commis à ce moment-là, car il a rebroussé chemin devant la porte d’entrée du commerce en courant. Il a ensuite quitté les lieux à bord d’une voiture de marque Mazda 3 modèle GT hatchback année 2004 à 2009 de couleur grise.
Tout renseignement pouvant permettre de localiser cette personne doit être transmis rapidement à l’enquêteur Marie-Ève Roy au (418) 835-4960 poste 8318. Pour toute urgence ou intervention immédiate, composer le 9-1-1. Les informations reçues seront traitées de façon confidentielle.

3- Les policiers de la Sûreté du Québec intensifieront leurs opérations sur le réseau routier lors des longs congés des fêtes nationales, du 22 juin au 2 juillet 2018.
En effet, à l'approche des festivités des fêtes nationales du Québec et du Canada, respectivement le 24 juin et 1er juillet, les policiers cibleront particulièrement la capacité de conduite affaiblie par l'alcool, la drogue, ou la combinaison des deux.
La vitesse, le port de la ceinture de sécurité et l'utilisation du téléphone cellulaire au volant feront également partie des infractions ciblées par les policiers. Rappelons que celles-ci constituent les quatre principales causes de collisions mortelles au Québec.
Également, pour leur propre sécurité, les motocyclistes devront faire preuve de prudence, notamment en anticipant le risque, en adoptant un comportement prévisible sur la route ainsi qu'en respectant les limites de vitesse prescrites et leurs propres limites. Pour un partage de la route en toute sécurité, les automobilistes devront être vigilants, considérer la présence des motocyclistes et leur porter une plus grande attention.
Personnes décédées et blessées à la suite de collisions sur le territoire de la Sûreté du Québec – longs congés de la Saint-Jean et de la fête du Canada au cours des 5 dernières années :
Année 2017 : Décès 9 et blessés 529
Année 2016 : Décès 14 et blessés 634
Année 2015 : Décès 14 et blessés 660
Année 2014 : Décès 12 et blessés 637
Année 2013 : Décès 12 et blessés 538
Les policiers recommandent aux usagers de la route de planifier leurs déplacements, se fixer des délais réalistes afin d’arriver à destination en sécurité tout en respectant les limites de vitesse. Respecter les lois en vigueur lors de ses déplacements, être courtois et accroître sa vigilance font également partie des bonnes habitudes de conduite afin de réduire les risques de collisions.

4- Au cours des derniers mois, des dizaines de jeunes de la région de Montmagny ont pris part à un atelier de sensibilisation à la différence animé par Mme Hélène Blais, conseillère à l’immigration au Comité local de développement (CLD) de la MRC de Montmagny.
Cinq écoles primaires du territoire ont donc été visitées jusqu’à présent et d’autres établissements scolaires recevront également cette activité dès l’automne prochain. À terme, la MRC de Montmagny compte ainsi rejoindre plus de 300 jeunes de la région.
Durant cet atelier, Mme Blais demande aux enfants d’identifier les différences qu’ils ont par rapport aux personnes présentées par le biais de photographies et de mises en situation. Puis, une réflexion s’engage avec les élèves afin de déterminer s’ils distinguent des points en commun au-delà de ces différences.
Afin d’encourager les comportements respectueux, les jeunes sont invités à poser des questions, à s’informer auprès d’autrui et à accepter les différences. Le respect, l’amour et le bien-être sont les grandes valeurs véhiculées lors de ces rencontres.
« Les enfants ont naturellement une grande facilité à intégrer des personnes issues de l’immigration. En renforçant cette aptitude, ils deviennent des agents multiplicateurs au sein la collectivité et contribuent à la richesse de la diversité culturelle », a expliqué Mme Blais.
Ces ateliers de sensibilisation à la différence font partie du plan stratégique adopté par la MRC de Montmagny qui vise à favoriser l’inclusion sociale et culturelle des nouveaux arrivants issus de l’immigration.
Mentionnons également qu’ils bénéficient du soutien financier du ministère de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion dans le cadre du Programme Mobilisation-Diversité qui vise à l’édification de collectivités plus accueillantes et inclusives afin de favoriser la pleine participation, en français, des personnes immigrantes et minorités ethnoculturelles.
Pour obtenir davantage d’information à propos des ateliers de sensibilisation à la différence, il suffit de communiquer avec Mme Hélène Blais en écrivant à hblais@montmagny.com ou en téléphonant au 418 248-5985, poste 235.
Les nouveaux arrivants peuvent aussi contacter Mme Blais afin d’obtenir de l’accompagnement dans leurs démarches d’établissement et d’intégration. Ils sont également invités à joindre le groupe Facebook Immigration – MRC de Montmagny.

Sports

5- C’est le dimanche 24 juin prochain au Club de Golf Montmagny qu’aura lieu le Tournoi Trip à trois. Le premier départ aura lieu à 11 h 32, et les autres suivront toutes les 8 minutes. 6 équipes s’affronteront dans la classe 20-40 et 12 équipes dans la classe 41 et plus. CMATV souhaite ainsi la meilleure des chances aux 54 joueurs présents. Les résultats du tournoi seront communiqués ultérieurement au public.

Commentaires