Aller au contenu

COVID-19 : Le Trait d'Union contraint de cesser les opérations du Café Au p'tit bonheur

Souvent tenus à bout de bras par des bénévoles et des gestionnaires qui font de véritables petits miracles au quotidien, certains organismes arrivent parfois à un carrefour où de difficiles, mais nécessaires décisions doivent être prises.

Face au contexte actuel de la COVID-19, c’est précisément la situation que vit l’organisme de soutien en santé mentale, le Trait d’Union, qui met fin aux activités du Café Au p’tit bonheur, un peu plus d’un an après son ouverture.

« En tant qu’organisme comptant plusieurs volets et ayant d’autres projets tout aussi importants pour nos membres et la collectivité, on ne peut se permettre d’entamer une deuxième année d’activité en traînant un déficit », explique la nouvelle directrice générale du Trait d’Union, Mélissa Boilard.

Entrée en poste en février dernier, la gestionnaire reconnaît que la fermeture du Café, exigée par la direction de la Santé publique dans la foulée de la lutte contre la COVID-19 a scellé le sort du petit commerce ayant pignon sur la rue Saint-Jean-Baptiste au centre-ville de Montmagny.

« La crise que nous avons connue ne nous aura finalement pas donné la chance de prendre notre erre d’aller et de nous rendre au bout de l’exercice », regrette Mme Boilard qui ajoute que la situation actuelle les empêche de redresser la barre.

Par ailleurs, la directrice précise que les surplus alimentaires – ayant été congelés depuis la fermeture – seront redistribués gratuitement à nos membres lorsque, notamment, les cuisines collectives reprendront.

Tout promoteur privé désirant se porter acquéreur de l’entreprise pour redémarrer les opérations ou qui est intéressé à racheter les équipements du Café est invité à manifester ses intentions auprès de Mme Mélissa Boilard au 418 248-4948, poste 105 ou au [email protected]

Commentaires