Aller au contenu

Un café communautaire à Montmagny favorisant l'inclusion et la mixité sociale ouvrira en mai

Premier modèle du genre à être instauré dans la région, le Café au p'tit bonheur servira également de plateau d'apprentissage pour les personnes éprouvant des difficultés à intégrer le marché du travail en les aidant à développer leurs habiletés sociales et professionnelles, notamment dans le secteur de la restauration.

Depuis quelques semaines, des travaux de réaménagement sont en cours dans l’immeuble situé au coin de la rue St-Jean-Baptiste et de l’avenue de la Gare à Montmagny afin de convertir l’espace en un café communautaire. Chapeauté par le Trait d’Union, un groupe d’entraide œuvrant en santé mentale, ce projet vise à favoriser l’inclusion et la mixité sociale en plus, bien sûr, d’offrir à la population un lieu de rencontres et d’échanges prônant les valeurs d’entraide et de respect.

Premier modèle du genre à être instauré dans la région, le Café au p’tit bonheur servira également de plateau d’apprentissage pour les personnes éprouvant des difficultés à intégrer le marché du travail en les aidant à développer leurs habiletés sociales et professionnelles, notamment dans le secteur de la restauration.

Une nouvelle qui sera certainement bien accueillie par le milieu quand on sait à quel point les besoins de main-d’œuvre sont criants dans le secteur commercial.

Ouverture prévue en mai

L’ouverture du café, qui a nécessité un investissement de 60 000 $, est prévue en mai prochain. La Société de développement économique de Montmagny (SDÉM) voit d’un bon œil l’arrivée de cette entreprise d’économie sociale qui ajoutera une nouvelle couleur au centre-ville.

Inspiré par ailleurs du modèle du Café la mosaïque à Lévis, où il est possible d’acheter un café ou une soupe qui sera ensuite offert à une personne dans le besoin, le Café au p’tit bonheur veut d’abord et avant tout être un lieu humain, ouvert et inclusif, et servir la mission d’intégration du Trait d’Union.

« Au cours des dernières années, plusieurs initiatives ont été mises de l’avant pour contrer la stigmatisation des personnes ayant un problème de santé mentale. Force est de constater cependant que ceux-ci vivent encore une certaine exclusion sociale. Par ce projet, nous voulons contribuer à créer de réelles interactions avec l’ensemble de la communauté », d’expliquer M. Michel Huard, directeur du Trait d’Union. L’organisme compte d’ailleurs parmi ses membres des gens intéressés à travailler dans la restauration et des employeurs ont déjà confirmé leurs besoins.

Le café sera ouvert du lundi au vendredi de 7 h 30 à 16 h.

On y servira des repas santé à prix abordable en priorisant les produits locaux, dans une volonté de participer à l’économie locale. On pourra manger sur place ou se procurer des mets pour emporter.

Un accès Wi-Fi gratuit viendra s’ajouter aux services offerts. Il sera également possible de louer l’espace du café en dehors des heures d’ouverture pour y tenir des évènements.

L’organisme compte actuellement sur le précieux soutien et l’expertise de Mme Valérie Mercier, designer chez Décor Mercier, et de Mme Élisabeth Caron, directrice générale de Formaca, pour l’aménagement de l’espace. M. Martin Pagé, propriétaire du St-Hubert express Montmagny, fournit quant à lui une aide en gestion et en restauration.

Au cours des prochaines semaines, l’entreprise fera appel à la communauté afin de soutenir financièrement le démarrage du projet et d’assurer sa rentabilité.

Diverses demandes de financement ont déjà été acheminées à des fondations ainsi qu’au ministère de la Santé et des Services sociaux.

Des partenariats sont également envisagés avec le Centre local d’emploi, la Commission scolaire de la Côte-du-Sud (éducation aux adultes), le Centre d’aide et de recherche d’emploi (C.A.R.E.), le Carrefour Jeunesse-Emploi Montmagny-L’Islet et le SÉMO (Service externe de main-d’œuvre) Chaudière-Appalaches.

Les administrateurs espèrent que la population et les gens d’affaires se montreront généreux!

D’ici là, les personnes intéressées à offrir un soutien financier ou à donner de leur temps peuvent communiquer avec la responsable du café, Mme Anne-Catherine Leclerc, au 418-248-4948, poste 104 ou par courriel à sdme@traitdunionmontmagny.com.


 

Commentaires